Ils redonnent vie aux friches urbaines avec des champignons !

Ils redonnent vie aux friches urbaines avec des champignons !

Rencontre avec les trois producteurs du Champignon Urbain : Romain, Camille et Philippe, qui vont bientôt installer leur champignonnière dans la vieille chapelle du Martray abandonnée depuis plus de 15 ans.

Après avoir occupé une piscine vide jusqu'en juin 2018, puis cultivé nos champignons aux Landes Blanches, aux Sorinières, dans le hangar d'un maraîcher, aujourd'hui nous sommes à Chantenay, Nantes, avant de nous installer bientôt pour une durée beaucoup plus longue dans la Chapelle du Martray (abandonnée et désacralisée depuis plus de 15 ans) dans le quartier Viarme en plein centre de Nantes !
Nous cultivons des Shiitake et bientôt des Pleurotes.
Le projet réside dans l'utilisation de drèches de brasserie et de marc de café comme base de culture, que nous collecterons en vélo cargo. Ces déchets sont le plus souvent aujourd'hui incinérés.
39 tonnes/an de déchets seront valorisées pour 3 emplois temps pleins.
Aussi, nous redonnons vie à des friches urbaines en les transformant en champignonnières. L’opération est rapide et réversible car nous installons des modules de culture démontables.
Notre proximité avec le consommateur permet la distribution d’un produit ultra frais, vendu en circuit court et la visite du lieu de production.

Aujourd'hui, notre GAEC LE CHAMPIGNON URBAIN démarre avec une unique production de Shiitaké cultivés sur un substrat acheté à la société EUROSUBSTRAT en Bretagne (22). Nous travaillons en parallèle à la conception de notre propre procédé de fabrication de substrat, et continuons également nos essais de culture du Pleurote.